Retour à la page Actualités

Les marchés de l’énergie expliqués

Pour échanger de l’énergie, l’offre et la demande se rencontrent au niveau de places boursières pour convenir d’un prix. Ce prix peut varier en réponse à de nombreux facteurs (surproduction, pénuries, tensions géopolitiques etc.).

Il est possible d’acheter sur ces places boursières du gaz, du pétrole, du charbon ou encore de l’électricité avec différentes échéances.

Un fournisseur ou un consommateur peut ainsi acheter à l’avance des  »blocs » d’énergie qui seront livrés plus tard sur ce que l’on appelle un marché à terme, ou bien opter pour une livraison rapide sur un marché dit au comptant.

Les prix du gaz sont référencés en fonction d’un indice qui est spécifique à la zone de livraison.

Les marchés du gaz sont des marchés contraints géographiquement par les réseaux de transports terrestres existants (gazoducs) et par les voies maritimes empruntées par les méthaniers.

Éclairages sur les marchés du gaz

Les prix du gaz dans les différentes régions du monde diffèrent en raison des contraintes d’approvisionnement contractuelles et physiques spécifiques qui s’y appliquent. Malgré ces différences, des liens existent : à titre d’illustration, la possibilité de transporter du gaz sous forme de GNL par voie maritime induit une forte corrélation entre le signal prix des différentes plaques continentales, par exemple entre l’Europe et l’Asie.

Sur le marché européen, les prix du PEG et du TTF sont identiques pour des approvisionnements moyen et long terme. Sur le court terme (Day ahead) des petites différences peuvent subsister en lien avec la matérialisation de congestions (capacité des tuyaux insuffisante pour faire transiter l’intégralité du besoin) sur le réseau.

 

Le marché de l’électricité est composé de 2 produits : le Baseload et le Peakload. L’approvisionnement en Peakload intervient sur des plages horaires de forte demande en électricité, ce qui le rend plus coûteux que l’approvisionnement en Baseload qui se fait en continu.

Le marché de l’électricité dépend en particulier des marchés du gaz et du charbon du fait de l’utilisation de centrales de production d’électricité utilisant ces combustibles.

D’autres facteurs influent sur le prix de l’électricité, parmi lesquels :

  • L’augmentation du prix de la tonne de CO2 qui réhausse les coûts de production des centrales à combustibles fossiles.
  • La disponibilité du parc nucléaire qui fait fluctuer l’offre en électricité.
  • Les températures qui jouent sur la consommation d’électricité : en France, 1 degré de moins en hiver demande 2,4 GW de moyens de production supplémentaires.

Partager cet article